Bistro Bar Blog

mardi 30 mai 2017

Blanche Neige et les sept nains, une lecture alchimique.

Un extrait du livre de P. Burensteinas : de la Matière à la Lumière.


Tous les contes de fées nous donnent des clés pour comprendre, surtout les contes des frères Grimm ainsi que les contes des traditions populaires.  Les clés qui sont données sont les clés du grand Art.
Prenons par exemple Blanche-Neige et les sept nains. Blanche-Neige est la matière première. Sa mère est devant une fenêtre d'ébène, il neige dehors, elle se pique le doigt, elle dit "j'aimerais avoir une fille dont la peau serait blanche comme la neige, les cheveux noirs comme l'ébène, les lèvres rouges comme le sang". Son vœu est finalement exaucé, mais elle meurt en donnant la vie à l'enfant.

Le père de Blanche-Neige se remarie avec une vilaine sorcière.
Blanche-Neige, la matière première, vit avec cette sorcière qui représente l'envieux c'est-à-dire celui qui cherche le pouvoir. Cette sorcière demande toujours à son miroir si elle est la plus belle, elle est superficielle  et s'arrête à l'apparence des choses, non à leur essence.
Quand Blanche-Neige atteint l'âge de sept ans, le miroir voyant au-delà de la forme annonce à la sorcière que sa beauté est surpassée  par celle de Blanche-Neige 
De colère, la sorcière chasse Blanche-Neige. Celle ci arpente la foret, trébuche sur des pierres et croise des bêtes fauves qui ne lui font pas de mal. Elle passe par les trois règnes : minéral, végétal et animal 


La sorcière souhaite tout de même être certaine de la mort de Blanche-Neige, elle envoie donc un chasseur vert. (le vert est la connaissance des choses cachées issu du symbole de Lucifer avec sa fameuse émeraude) en le sommant de tuer Blanche-Neige. 
Pour preuve du méfait il devait ramener les poumons et le foie. Il faut garder en mémoire que la sorcière veut réaliser le grand œuvre pour le pouvoir : Les poumons sont le siège du souffle et dans le souffle est le Soufre.  L'émotion qui est Soufre (Soufre en ce : souffrance) est évacuée par le souffle,   le souffle et le Soufre toujours très proches.
Pourquoi le foie : C'est qu'il est le siège de Mercure, le messager des dieux, là où est la foi. La foi dans le foie c'est quand le ciel devient fiel, le feu du ciel   D'ailleurs quand Prométhée a volé le feu aux dieux, son foie a été mangé par un aigle, on est donc sûr que le Mercure est à cet endroit là.
Mais il manque un élément essentiel pour la liaison des éléments précédemment cités, c'est le sel. Elle demande donc au chasseur vert de porter foie et poumons à son cuisinier qui les prépare au sel Mais le chasseur impressionné par le charme de Blanche-Neige renonce à la tuer, il tue un marcassin en substitution et prélève poumons et foie sur sa victime. En effet pour élaborer la teinture il faut un liquide rouge et un liquide blanc, c'est le sang lié, le sanglier dont le marcassin est le petit. Le marcassin ne donne pas de vraie teinture car il est trop petit, immature, il n'est pas arrivé au bout.

Blanche Neige se sauve par-delà les sept montagnes d'airain,  c'est à dire les sept notes de musique de la gamme '(celle-ci recèle d'ailleurs des clés : la clé de sol)... Et par ces sept chemins, elle rencontre les sept nains qui sont les sept gnomes 'de Gnose) qui font du Vitriol. Blanche-Neige arrive chez les sept nains, elle mange dans les assiettes, elle boit dans les verres elle se nourrit donc des sept métaux. Son repas terminé elle se couche et s'endort,  (c'est une opération alchimique : quand on a mélangé, on laisse reposer).
Sur ce fait les sept nains arrivent. Voyant la beauté de Blanche-Neige, ils renoncent alors à la chasser de leur demeure à condition qu'elle s'occupe d'eux. Eux l'ont nourrie,  elle doit maintenant les nourrir, c'est un échange entre l'expérimentateur et l'expérience. Les sept nains vont travailler en chantant.

La sorcière demande à nouveau à son miroir qui est la plus belle et le miroir de répondre : c'est toujours Blanche-Neige. Voulant toujours réaliser l'oeuvre, elle se grime en paysanne et offre un corset à Blanche-Neige. Celle ci ne se doutant de rien revêt le corset lié d'un lacet multicolore avec l'aide de la sorcière déguisée en paysanne qui le serre si fort que Blanche-Neige en perd le souffle et tombe inanimée. Enfin la sorcière peut recueillir le fameux souffle tant recherché.
Les nains rentrent du travail et constatent l'état de Blanche-Neige. Ils aperçoivent le corset noué d'une corde multicolore.  Ils retirent le corset et Blanche-Neige retrouve un nouveau souffle, c'est la purification du souffle.

La vilaine sorcière rentre chez elle, elle demande à son miroir, c'est toujours Blanche-Neige la plus belle. Elle décide de s'attaquer à autre chose : elle fabrique un peigne qu'elle empoisonne et elle va voir Blanche-Neige. Celle-ci met le peigne dans ses cheveux et tombe sans connaissance. Donc le Mercure, le spiritus, l'esprit, la connaissance.  La sorcière va essayer de le prendre d'une autre manière que le foie. Elle  rentre chez elle.
A ce moment-là les nains arrivent, la voient par terre. Est-ce encore un corset ? Non, ils aperçoivent le peigne, le retirent et Blanche-Neige retrouve sa connaissance (purification du Mercure).

La vilaine reine cette fois-ci fabrique une pomme, plante de la connaissance (au sens de pomum, fruit, et non pas dans l'acceptation malum,  pomme, qu'une erreur de traduction a assimilé au mal; le véritable symbole d'origine devait être vraisemblablement une grenade, multiple à l'intérieur et unique vue de l'extérieur).  Donc la Reine fabrique une pomme moitié blanche (le Mercure), moitié rouge (le Soufre). et empoisonne le rouge, normal, c'est le Soufre.. Elle va voir Blanche-Neige et lui propose la pomme à manger. Celle-ci refuse. La reine lui propose alors de la couper en deux, prend la partie blanche et offre à sa victime la partie rouge. La reine mange la pomme,  blanche-Neige en fait autant et tombe comme morte, donc immobile.
Les nains arrivent et la voient à terre. Ils l'inspectent sans trouver peigne ni corset. Ne trouvant pas la cause du mal, ils se résignent.

Ils la veillent trois jours et ensuite la lavent avec de l'eau et du vin, liquide blanc, liquide rouge ; ensuite chacun des sept nains la veille pendant sept jours avec une bougie. Ils l'ont nourrie de matière et maintenant ils la nourrissent d'esprit avec leur bougie.
Ils décident de l'enterrer mais ils renoncent devant sa beauté.  Ils la placent donc dans un cercueil de verre, un cercueil dont on peut voir l'intérieur de tous les côtés,  c'est un ballon d'alchimiste,  et gravent sur celui-ci qu'elle est fille de roi. c'est à dire qu'elle a une couronne donc que l'or est à l'intérieur. Ils décident de l'exposer. C'est la matière première qui est purifiée, qui attend que la lumière descende dedans.
La lumière arrive sous la forme du beau prince charmant, Mercure, le messager des dieux. Il arrive et demande aux nains s'il peut acheter Blanche-Neige. Outrés, les nains lui répondent qu'il ne pourra pas l'avoir même pour tout l'or du monde. Le prince demande si cela est possible contre la promesse de la ramener dans son château et de la chérir jusqu'à la fin des temps. Les nains sont d'accord.

Il y a deux fins : La première c'est que le prince la réveille en lui faisant un enfant (la conjonction de l'esprit à l'intérieur de la matière dont l'enfant naissant est la pierre philosophale).

La seconde c'est que les serviteurs du prince prennent le cercueil,  ils trébuchent  et le choc fait sortir le trognon de pomme de la gorge de Blanche-Neige, et elle renaît.

Il reste la vilaine sorcière qui symbolise les matières puantes qui s'opposent à cet équilibre. Quand le prince se marie à Blanche-Neige, ils invitent la reine et celle-ci accepte l'invitation. Ils poussent devant elle des galoches de fer chauffées à blanc qu'elle doit chausser afin de danser jusqu'à ce que mort s'ensuive, ce qu'elle fait. (c'est un creuset avec la matière qui danse à l'intérieur jusqu'à ce qu'elle devienne immobile, morte). Et à ce moment, quand tout est devenu immobile le conte est terminé.

8 commentaires:

  1. Ne vous faites pas abuser par les écrits de ce "souffleur" qui donc véhicule une médiocre voir fausse connaissance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. elle a toujours pas honte?
      https://www.youtube.com/watch?v=KmYyqQ90F3w

      Supprimer
  2. Bonjour Guz.
    C'est tout, vous avez autre chose à proposer? ça m’intéresserait.
    Merci et bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les temps ne sont pas venus...
      et surtout, trop de boulot en ces temps d'ignorance...

      Mais Guz va faire un petit effort, faire quelques corrections, et donner quelques pistes gnostiques:

      Déjà le foie n'est pas le siège de Mercure mais de Jupiter...

      Le soufre est partout dans l'organisme et se combine avec le calcium pour structurer l'esprit prenant racine sur un squelette minéral issu de la sphère primitive de Pulsation. (Calcium fixe et circulant qui donnera le Solve Coagula des alchimistes) Notion de cailloux, de pierres dans les contes comme le Petit Poucet

      On retrouvera cette alchimie de la coquille d'oeuf (cf: Philippe Perrot Minot) dans le mécanisme des astrocytes, ces cellules miraculeuses (gliales) en rapport avec le cosmos via les cellules pyramidales du cortex et... les crises cardiaques: C'est quand le cerveau est déconnecté du cosmos que le soufre va "brûler" la coronaire au niveau d'un noeud gordien. (athérome). D'où la notion de couronne (couronne autour de la tête et couronne autour du coeur)

      Le soufre est majoritairement l'élément du foie -et non du poumon!- qui permet, outre les réactions enzymatiques qui font intervenir les microzymas, des réactions alchimiques selon les découvertes de Louis Kervran sur les "transmutations biologiques". Tout se passe dans le vide en fait, et plus particulièrement le vide quantique...

      Le cercueil de verre fait appel à la notion de "silice informée". D'où le choc sur la silice quand les serviteurs trébuchent

      C'est quand ce mécanisme de "quartz quantique" est en place dans l'organisme et plus particulièrement le cerveau, que le prince charmant arrivera... certains appellent cela naïvement la "synchronicité"... En fait ce sont les noyaux des microzymas constitués de silice qui communiquent entre eux(via un champs vibratoire, champs de cohérence...) et mettent en relation deux être (deux âmes soeurs) quand les canaux ont été ouverts (purifiés): Notion d'errance dans la forêt...

      Supprimer
  3. Vous pouvez aller lire le conte là : http://bit.ly/2lbYjSE et même l'écouter en cliquant à droite sur écouter l'histoire !

    RépondreSupprimer
  4. Merci Guz ou Anonyme pour ce commentaire
    car en effet les propos de Patrick Burensteinas pour certains points ne collaient pas du tout avec le peu, très peu que je connais en la matière !
    Je fus surpris et voila tout ; au moins vous, vous avez tentez de rectifier le tir !
    Ayant deux livres de lui, "3 contes alchimiques" et "La Trame", je crois que je devrrai m'en séparer car si je suis honnête il est vrai que je n'ai absolument rien compris à ce qu'il a bien voulu dire dans les "Trois contes alchimiques", et "La trame" est un petit livre que je n'ai jamais réussi à lire, pas inspiré.

    Pourtant sur Radio Ici et Maintenant il y a environ une quinzaine d'années il fut superbe lorsqu'il expliquait la signification profonde des prénoms des auditeurs et auditrices le souhaitant, par l'interprétation des voyelles et consonnes !

    J'en profite pour remercier Hélios pour tout le travail accompli ici.
    Je le fais seulement maintenant car c'est depuis peu de temps que j'ai réussi à comprendre comment placer un commentaire sur ce présent blog.

    Guz ou Anonyme dit que le temps n'est pas venu, et je veux bien le croire car ces dernières semaines à cause des élections j'ai pu voir et constater avec beaucoup d'effroi et de consternation ce comment les français arrivent encore aujourd'hui à se faire manipuler par le bout...
    non pas du nez mais
    des yeux et des oreilles !
    Absolument incroyable de chez incroyable.
    Bref, disons qu'avec le libre-arbitre chacun chacune avance à son rythme, c'est ça qu'il faut comprendre, c'est là qu'intervient l'Amour (amour sagesse compassion).

    Puisque Guz mentionne les MicroZimas,
    voici voila une vidéo d'1 heure,
    qui est le type même d'événement qui marque à vie ; un grand enseignement, très très grand -
    http://www.choix-realite.org/8938/dans-le-corps-existe-1-agent-tant-1-que-multiple-exercant-pour-le-tout-et-pour-les-parties

    Bonne continuation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tous ces compliments. Les publications proviennent maintenant aussi de Valuebreak. Moi, je prends de petites vacances :-)

      Supprimer
    2. Oui, et il est bien dommage qu'Hélios contribue à propager les écrits de cet imposteur

      Supprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.